Wattrelos : Un mur anti-Roms va-t-il être construit ?

Par   15 juin 2015

Mouscron, une ville belge, a sollicité Wattrelos, une ville française, dans l’objectif d’édifier un mur haut de 2.4 m pour séparer ces deux villes. La raison est notamment l’accroissement des vols à Mouscron à cause des gens du voyage.

La frontière qui sépare Wattrelos et Mouscron est encore une zone naturelle, mais elle risque prochainement d’être détruite par un grand mur en béton. La cité belge a demandé à sa voisine de faire construire un mur afin que les ‘gens du voyage’ n’affluent pas sur le territoire. Jusqu’à maintenant, il n’y a qu’un petit parc qui divise les deux villes. Cela étant, la loi Besson contraint les villes hébergeant 5 000 habitants et plus de mettre en place un site d’accueil destiné aux ‘gens du voyage’. C’est une contrainte que Wattrelos doit obligatoirement acceptée.

Certains quartiers de Mouscron subissent une arrivée massive de ‘Roms’. Cela a incité le maire de la ville à contacter son homologue français pour la construction du mur. Il affirme que le but est d’offrir un peu de calme aux résidents et de favoriser un système mieux sécurisé. L’idée semble aussi intéresser Wattrelos. Le mur fera 2.40 m de haut et empêchera les ‘gens du voyage’ de franchir aisément la frontière.

Des avis partagés

Le bourgmestre belge ne semble pas être désintéressé de la construction d’un lieu destiné aux ‘gens du voyage’. Cela dit, il dit vouloir préserver ses concitoyens. Du côté français, le maire adjoint de Wattrelos affirme que l’objectif est d’abord de donner des réponses aux contraintes légales et de proposer une zone d’accueil plus confortable et plus hygiénique. Il a souligné le fait qu’il ne s’agira aucunement d’un ‘mur anti-Roms’, car les personnes visées ne sont pas Roms.

En toute circonstance, le sujet fait débat. Certains pensent que la priorité est d’améliorer la sécurité de la population. D’autres, par contre, pensent que c’est un procédé maladroit ou que c’est une réponse au décret qui contraint la commune à créer ce genre de site d’hébergement. Certaines personnes pensent même qu’il s’agit d’un nouveau ‘mur de la honte’.

Laisser un commentaire