Ventilateur de plafond : comment choisir ?

Par   4 juin 2018

Alors que l’été approche, il est un accessoire indispensable pour faire baisser la température ressentie dans une pièce. De prime abord, le fait d’opter pour une climatisation semble évident. Et pourtant ! Son usage n’est pas sans entraîner de nombreux méfaits sur la santé. Dès lors, il convient d’orienter son choix et d’opter pour un ventilateur de plafond. Forme, couleur, nombre de pales, performance, comment choisir au mieux son ventilateur de plafond ? Gros plan. 

Ventilateur de plafond et bien-être

Afin de faire baisser la température ressentie, mais aussi d’aérer un espace, le ventilateur peut s’installer au plafond d’une pièce que l’on soit un particulier, un commerce ou encore une entreprise. Contrairement à la climatisation, le ventilateur de plafond de par son mouvement de pale crée alors un mouvement d’air artificiel qui procure une sensation de fraîcheur. Le ventilateur de plafond baisse la température ressentie et évite ainsi le choc de température avec l’extérieur lorsque l’on quitte la pièce. Ce qui, contrairement à la climatisation, est bien plus appréciable, la fraîcheur étant plus naturelle. En parallèle, le fait que le ventilateur de plafond aère la pièce, cela permet de diminuer la gêne ressentie par les personnes allergiques, le climatiseur concentrant les allergènes. 

Ventilateur de plafond et critères de choix

Les dimensions

En fonction des dimensions de la pièce, il convient d’opter pour un modèle de ventilateur de plafond en particulier. En règle générale, on estime qu’en dessous de 15 mètres carrés, le diamètre du ventilateur de plafond doit être compris entre 75 à 107 cm, entre 15 et 20 mètres carrés, le diamètre est alors compris entre 108 et 132 cm, entre 20 et 45 mètres carrés, le diamètre doit être entre 132 à 168 centimètres, pour une pièce entre 45 et 80 mètres carrés, le diamètre doit être compris entre 150 et 223 centimètres et pour finir, si la pièce est comprise entre 80 et 100 mètres carrés, idéalement le ventilateur aura un diamètre entre 200 et 223 centimètres. 

Le nombre de pâle

Concernant le nombre de pâle, ce critère est laissé à l’appréciation de chacun. Et pour cause, cela n’influe pas sur l’efficacité du ventilateur du plafond : c’est juste une affaire de goûts.

L’efficacité

Du point de vue de l’efficacité, mieux vaut s’orienter vers des modèles à moteur « DC » qui génèrent que peu de nuisances sonores et sont moins énergivores. À l’image de tous les équipements électriques et électroniques, mieux vaut là encore se référer à l’étiquette environnementale pour bien choisir son appareil.

Les options et les styles

Pour finir, il existe de nombreuses options possibles. Options qui dépendent des besoins de chacun, mais aussi de la fonctionnalité et de l’esthétique recherchée. C’est pourquoi certains modèles font également office de luminaire, d’autres ont une fonction « été » pour rafraîchir et « hiver » pour réchauffer l’espace voire peuvent être contrôlés à distance via une télécommande ou une commande murale à la place de la chaînette notamment. Le style peut également épouser celui de la déco d’intérieure, car les modèles vont des plus classiques aux plus modernes en passant par les plus rustiques. 

Ventilateur de plafond et installation / entretien

Pour installer en toute sécurité un ventilateur de plafond, la hauteur minimale sous plafond doit être de 2.30 mètres. Fort heureusement, il existe des modèles de ventilateur de plafond à petite tige, à grande tige, mais aussi à tige modulable pour convenir à toutes les hauteurs sous-plafond. D’autant, qu’il existe aussi des modèles plats pour les plafonds bas, mais aussi des modèles qui s’adaptent à des plafonds en pente. 

Pour finir, il est important de vérifier régulièrement l’état du ventilateur de plafond. Il se doit d’être toujours correctement fixé au plafond. Dans le cas contraire, mieux vaut resserrer les fixations. Lui aussi doit bénéficier d’un dépoussiérage régulier. Pour cela, mieux vaut s’en référer aux prescriptions d’entretien du constructeur, qui dépendent bien entendu des matériaux le composant. De quoi lui assurer une plus grande longévité.

Laisser un commentaire