Achat de voiture d’occasion : professionnel ou particulier ?

Par   27 octobre 2015

Des particuliers comme des professionnels mettent en vente des véhicules d’occasion. Dans les deux cas, il y a toujours des avantages et des inconvénients, mais lesquels ?

La vente d’une voiture à un professionnel et à un particulier

Dans la plupart des cas, on vend sa voiture avant de s’en procurer une autre. Cependant, il faut savoir que la démarche n’est pas des plus faciles. En effet, afin de bénéficier d’un bon prix, il est indispensable de bien préparer sa voiture pour ensuite faire une évaluation en usant de la cote auto comme La Centrale ou Argus. Ensuite, il faut publier des petites annonces pour trouver des acquéreurs et se rendre à plusieurs rendez-vous. Aussi, si on décide qu’un particulier soit l’acheteur, alors il faut lui attribuer les documents administratifs correspondant à l’immatriculation, notamment le certificat de cession, la carte grise barrée, un certificat de situation ou de non-gage datant de moins d’un mois, ainsi qu’un rapport de contrôle technique (auto de plus de 4 ans).

Lors de la transaction, il est primordial de bien faire le contrôle du chèque de banque, malgré le fait qu’il est bien sécurisé. Tout cela nous retient de vendre notre voiture à un particulier, sauf que cela est plus bénéfique sur son prix, par rapport aux professionnels. Cependant, la transaction avec un professionnel s’effectue très rapidement, mais ce dernier peut acheter votre voiture que si vous achetez votre nouvelle voiture dans sa concession.

Le modèle d’occasion adéquat

Le marché des particuliers est le plus adéquat pour ceux qui recherchent un modèle et une version précise d’une voiture car les concessions et agences tout près de chez ne disposent pas toutes des modèles en circulation en stock. Toutefois, si vous tombez sur le modèle que vous recherchez en concession et qu’il est au même prix offert par un particulier, alors il est préférable de choisir l’offre du professionnel, surtout s’il s’agit d’un vehicule utilitaire occasion.

La préparation du véhicule chez les professionnels et les particuliers

Chez un professionnel, vous allez découvrir un modèle bien préparé, notamment l’habitacle et une mécanique révisée. En plus du label spécifique que plusieurs constructeurs ont fixé sur des voitures d’occasion ayant subi plus de 100 contrôles, soyez en certain que vous vous procurerez une voiture en bon état. De ce fait, et aussi qu’il est impératif qu’un garagiste donne des informations claires sur l’état du véhicule en vente, vous n’aurez pas à vous inquiéter à un rapport de contrôle technique. Cependant, veuillez tout de même vous méfier des petits et moyens vendeurs de véhicules d’occasion qui font passer, mensuellement, plus de 30 voitures dans le même centre de contrôle technique.

Avant, il était très risqué d’acheter une voiture à un particulier, amis avec les différents supports de vente d’annonces automobiles, comme La Centrale, les garanties offertes sont presque les mêmes chez les vendeurs professionnels.

La transaction et ses avantages auprès des professionnels

Acheter un véhicule à un professionnel est plus intéressant en termes de paiement, avec tous les modes de réservation et de paiement que vous pouvez envisager, comme l’acompte, les arrhes, ou le crédit.

Litige et les avantages auprès des professionnels

Un achat de voiture chez un garagiste est plus intéressant puisque celui-ci bénéficie de toute la législation. Donc, en cas de litige, il est plus facile de jouir d’une réparation auprès d’un professionnel, et même le problème se résoudra à l’amiable. Après, la responsabilité du garagiste concernant le problème est à déterminer. Il ne faut pas oublier que la loi se rapportant à la garantie d’une vente de voitures s’applique aussi aux particuliers, comme aux professionnels. De ce fait, un concessionnaire vous satisfera plus qu’un particulier, car il la connaît.

Aussi, un garagiste se doit de savoir les vices cachés d’un véhicule, alors qu’on ne peut pas le reprocher à un particulier au tribunal. Et cette raison emmène aux professionnels de ne jamais mentionné « vendu dans l’état » dans un certificat de vente.

Une voiture récemment achetée bénéficiera d’une remise en état, et l’acquéreur peut demander d’annuler la vente si la panne persiste. Et encore une fois, cela est impossible auprès d’un particulier.

Le procès-verbal de contrôle technique

C’est par le biais du ou des procès-verbaux de contrôle technique que l’on peut disposer d’un bilan neutre et impartial de l’état général d’un véhicule. Il ne faut pas oublier de détenir le procès-verbal de visite initiale et celui de la contre-visite (si prescrite). Un procès-verbal vierge affiche donc un véhicule en bon état. Mais malgré le fait qu’il mentionne des défauts, vous pouvez encore procéder à l’achat du véhicule, tout en vous assurant des corrections nécessaires que le vendeur doit effectuer ou en négociant le prix par rapport aux coûts de remise en état du véhicule. Si le ou les procès-verbaux de contrôle ne sont pas vierges alors le vendeur se doit de fournir le PV, accompagné des factures de remises en état des défauts relevés, à l’acheteur.

En conclusion, concernant les véhicules d’occasion, les professionnels procurent la sérénité, et les particuliers, un bon prix. La garantie est plus observée auprès des professionnels, mais certains particuliers entretiennent bien aussi leur véhicule.

Laisser un commentaire